10 bonnes raisons de partir vivre à l’étranger

10 bonnes raisons de partir vivre à l’étranger

Lorsqu’on annonce à ses amis et à sa famille qu’on a pris la décision de quitter la France, et d’aller vivre dans le pays de Fort Fort Lointain, où que ce soit sur la planète, on fait face à de nombreuses réactions.

Mais la majorité du temps, les gens te disent : « Ah! mais quelle CHANCE » ou « C’est génial, quelle aventure ! » , et j’avoue qu’ils ont plutôt raison  🙂

Passage en revue des 10 bonnes raisons pour partir vivre à l’étranger.

1.C’est l’occasion d’accomplir enfin une grande chose dans votre vie :

Vous vous encroûtez dans votre quotidien et sombrez dans l’ennui ? Vous ne supportez plus les gamins de votre voisin du dessus ? Vous avez truandé le fisc et cherchez une solution de repli ? Changer totalement de vie est à votre portée, et une fois la décision prise, vous vous sentirez fier de ne pas vous être laissé mourir à petits feux dans une vie qui ne vous ressemble plus.

Réussie ou pas, vous aurez eu le courage de tenter cette expérience incroyable et quand vous serez vieux, vous aurez des tas d’histoires à raconter à vos potes de maison de retraite.

2. Vous faire plein de nouveaux copains :

En vivant à l’étranger, on se rend très vite compte qu’on n’est pas les seuls petits malins à avoir eu cette brillante idée. Plein d’autres gens ont fait comme nous, et on les croise très vite dans notre nouveau quartier.

C’est cette grande communauté qu’on appelle Les Expats.

Comme nous, ils ont tout quitté pour vivre l’expérience , ils sont déboussolés et dépriment un peu en pensant à leur famille/amis restés au pays. Ici à Saïgon, un couple de trentenaires rencontrés à la caisse d’un supermarché m’a invitée à rejoindre leur bande d’amis pour sortir le lendemain soir, le tout en moins de 5 minutes !

Et comme on est tous des petites choses fragiles ayant besoin d’amour, de vrais liens d’amitié se créent très rapidement, et on est souvent stupéfaits de l’accueil, de l’entraide et de tous ces barbecues où on est invité dès l’arrivée !

3. Découvrir que Saint-Cassien-les-mouettes n’est pas le Centre du Monde.

Oui, je sais, ça fait un choc. Ce n’est pas que le français moyen soit chauvin ( non non, pas du tout ), mais on a tous un peu tendance à voir les choses de son petit point de vue, et à tout comparer à son patelin natal. Alors, quand on part vivre loin de nos racines, on se rend vite compte que nos codes culturels français ne s’appliquent pas partout !

Même si cela est souvent déroutant, comme ici, à Ho Chi Minh City, où je suis installée depuis peu, c’est une expérience dont vous ressortirez grandis, pour peu que vous vous y intéressiez et que vous tentiez de vous y adapter.

Rencontres avec les natifs, éducation, vie politique, culture locale, le grand intérêt de l’expatriation réside en la découverte de votre nouveau pays et à son mode de vie. Qui sait ? Vous y découvrirez peut être des alternatives sympas au petit béret et à la baguette française.

4. Goûter des plats incroyables

On nous a tellement dit et répété que la cuisine française était la meilleure, on a passé tant de soirées devant Top Chef, Master Chef et consort, qu’on en oublie qu’il y a des trucs délicieux à essayer partout dans le monde ! Qui oserait dire non à un Massaman curry ( Thaïlande ) , un Pho ( Vietnam ), des travers de porc au barbecue ( États Unis ), une Pizza Napoletana ( Italie ), ou encore des fajitas de pollo al chipotle ( Mexique ) ?

Quant au shooter Vodka/sang de serpent avec en option son cœur encore chaud à l’intérieur ( très en vogue au Vietnam ), et bien…..on y réfléchit encore.

Pho vietnamien

Le Pho vietnamien           Image source: http://www.brit.co

5. Développer son CV et son réseau

Ya pas à dire, inscrire une expérience à l’étranger dans son CV, c’est une sacrée valeur ajoutée pour la suite d’une carrière ! En la mentionnant , vos futurs employeurs verront tout de suite en vous LA valeur ajoutée qui vous différenciera des autres candidats ! « Cela montre que la personne a souhaité une rupture, un changement.

 » Savoir quitter son environnement ou sa zone de confort, c’est une qualité pour le monde du travail. Cela montre une réelle volonté d’émancipation, de prise de risques. Et puis, tous ceux qui sont partis à l’étranger vous le diront, ils ont dû fournir un gros effort d’adaptation. Ces gens-là ont beaucoup grandi à leur retour. Partir à l’étranger, c’est gagner plusieurs années d’expérience d’un seul coup«  affirme d’ailleurs Jean-Christophe Sciberras, ancien président de l’Association nationale des DRH.

Pas convaincus ? Lisez son interview complète sur le site d’Europe 1.

6. Devenir un As de l’organisation

Autant vous prévenir, vous avez du pain sur la planche. Car si comme moi, aller chercher un recommandé à la poste, choisir une nouvelle mutuelle ou remplir votre déclaration d’impôts vous file des boutons, dites vous bien que vous n’êtes qu’à l’aube d’une montagne de joyeusetés du même ordre.

Mais voyez le verre à moitié plein. Bientôt, les mots : dédouanement du fret, assurance rapatriement et visas multiples entrées n’auront plus aucun secret pour vous. Sans compter toutes ces cochonneries que votre homme avait accumulées et que vous allez enfin pouvoir jeter pendant votre déménagement.  ( et Non, cela ne fonctionne pas pour nos 27 sacs à mains, je vous vois venir, les gars ! )

Enfin, sachez que vous accompagner dans toutes ces démarches, de nombreux sites existent, et notamment celui là que j’ai dû visiter 1500 fois pour préparer notre déménagement. ( BIG UUUUP pour Expat.com !! )

7. En mettre plein les yeux à notre Ex…. ( et c’est DE LOIN la meilleure des 10 raisons )

Et oui, que voulez vous, on a tous un ex , non pardon, THE EX, sur qui on rêve de tomber par hasard, pile le jour où on est hyper classe et parfaitement maquillée, histoire de lui faire comprendre à quel point il a tout perdu, ce con le pauvre garçon.

Mais si vous voulez votre vraie revanche sur ce gueux, je vous assure que lui balancer l’air de rien :

« Quoi ? tu ne savais pas ? Brad et moi, on quitte Clermont Ferrand, on part s’installer à NEw Yooork ! »

produira un effet sur son visage que vous n’êtes pas prête d’oublier. ENJOY.

8. ….et renforcer son couple avec l’Homme

Si votre relation bat déjà de l’aile à Brest, à Limoges ou à Marseille, alors là je vous déconseille de tout quitter avec lui. C’est comme faire un bébé pour sauver son couple – hahahaha la grosse blague !! , CA NE MARCHE PAS.

En revanche, si vous êtes heureux en ménage, je vous assure que vous retrouver seuls au bout du monde, rencontrer de nouvelles personnes, vous soutenir l’un l’autre dans les moments moins drôles et découvrir son conjoint fort et débrouillard dans un nouveau contexte, ne fera que renforcer ce regard d’admiration que vous portez sur l’autre.

Sans compter qu’un climat accueillant, le fait d’avoir plus de temps à passer à deux et l’excitation de cette nouvelle vie peuvent agir comme un booster naturel sur votre libido !

9. Faire une bonne croix sur ce qu’on ne supporte plus ici

Les magouilles des politiques vous rendent malades? Partez en Norvège, l’éthique du gouvernement y est contrôlée à la loupe.

Vous tirez la langue pour payer vos impôts? Dubaï et son système « zéro taxe » semble être un paradis fiscal très en vogue. Mais sans parler des Émirats Arabes, de nombreuses destinations s’avèrent très intéressantes fiscalement, notamment pour qui veut monter son propre business.

La grisaille parisienne vous déprime? Pourquoi ne pas déménager dans les DOM TOM ? Ces départements français sont une excellente alternative pour trouver le dépaysement qu’on cherche sans vraiment quitter la France ! Retrouvez d’ailleurs ici mon Itinéraire Idéal en Guadeloupe !

Ces situations peuvent sembler caricaturales, mais pourquoi continuer à subir une vie qui vous oppresse, alors qu’il est possible d’élargir son point de vue – et découvrir de nouveaux horizons – ?

10. Se prouver qu’on est une fille Waouh!

Déménager en dehors des frontières françaises, ce n’est pas donné à tout le monde, cela suppose souvent d’avoir un métier qui le permette, un mari/ une femme qui soit partant pour le projet, et de parler un minimum la langue du nouveau pays ( même s’il est totalement possible de l’apprendre sur place ).

C’est plein d’obstacles qui vont s’opposer à vous sur le chemin de la réussite. Bref, ce n’est pas si simple, et lorsque finalement vous le ferez, et que vous serez dans l’avion du départ avec votre aller simple, un peu perdue mais enchantée, et que vous vous retournerez sur le long chemin accompli, vous vous sentirez fière d’être une fille Waouh!

strong womancrédit : Rekha Garton

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le 🙂

8 comments

  • Salut Anne,
    On ne se connait pas mais je suis également une amie d’Hugues de Nice. Félicitation pour ton blog ! J’aime beaucoup et particulièrement cet article qui me touche, étant moi même en plein réflexion pour quitter la France et partir à l’aventure avec ma petite famille à l’autre bout du monde (la Polynésie pour nous…). Tu résume tout a fait ce que je ressens en ce moment avec mon homme à moi et cette envie de quitter cette vie qui ne nous ressemble plus.
    J’ai également un blog dédié au voyages http://www.bookdevoyage.com , j’ai partagé ton article sur ma page Facebook.
    Bise et longue vie à Pivoine et Perfecto !
    Maïka

    Reply
    • Salut Maïka, merci pour ton commentaire 🙂 Super projet la Polynésie, si je peux me permettre un petit conseil, ne réflechissez pas trop ! On se fait des noeuds au cerveau mais dans la vie, j’ai l’impression qu’on fait toujours face,  » tout se fait » et si vous en êtes si loin dans votre réflexion, vous regretteriez pour toujours de faire machine arrière ! Je vais aller lire ton blog ! A bientôt

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *